FRANCE suite et fin !

Album photos en ligne :

Arrow
Arrow
PlayPause
ArrowArrow
Slider

Boucler la boucle, en terminer avec ce voyage commencé presque 2 ans plus tôt : nous n’arrivons pas à y croire !

Le 17 mars c’est l’arrivée à Toulouse ! A une dizaine de kilomètres du centre ville nous sommes rejoins par une petite escorte qui donnera une saveur bien particulière à ces derniers kilomètres. Au jardin des plantes ce sont de belles retrouvailles avec quelques amis et quelques membres de la famille. L’occasion pour Benoît de rencontrer pour la première fois une petite nièce âgée déjà de 8 mois ! Un avant goût de ce qui nous attend dans une quinzaine de jours… l’émotion est déjà là. Mais la ville rose n’est qu’une étape.

IMG_7476

Désormais nous ne pédalerons plus seul. Nous retrouvons Mika qui nous attend au pied levé pour nous accompagner chez lui à Montauban. Le canal est un vrai bonheur. Ca y est, nous sommes définitivement sur la partie la plus agréable du canal de l’entre deux mer. Quel régal ! Malgré le froid saisissant. Nous avançons bien et heureusement car à peine arriver chez lui en début d’après-midi, le déluge s’abat sur sa maison. Après une belle soirée avec sa petite famille, c’est l’heure de découvrir Agen, notre futur pied à terre !

PNJ_1790

Le vent et le froid nous assaillent toujours. Alors à midi nous craquons pour « O’régaloch Restaurant » à Valence d’Agen. Une sorte de snack, mais bien plus. Ici la cuisine est maison, et les produits sont locaux et frais. L’approvisionnement se fait en majeure partie au marché de la ville. Nous restons au chaud le plus longtemps possible et finissons du coup par engager la conversation avec les propriétaires. Quelle belle rencontre ! Anissa et Karim nous mettent des paillettes dans les yeux. Avec leurs deux enfants, ils viennent de tout plaquer et quitter Paris pour lancer leur affaire. Un changement de vie qu’ils ne regrettent pour rien au monde. Ils nous raconteront humblement leurs allers-retours un week-end sur deux dans la jungle de Calais, où avec leur camion aménagé ils distribuaient gratuitement à manger aux migrants. Des héros ! Nous repartons heureux. Le voyage est loin d’être fini !

IMG_7520

Arrivés en fin de journée, nous découvrons le fameux Café Vélo d’Agen. C’est ici que nous poserons nos sacoches pour les prochains mois. Les propriétaires, connaissance scout, ont proposé à Benoît d’y travailler pour la saison, en tant que technicien cycle. C’est un restaurant-bar, mais surtout un lieu d’accueil pour les voyageurs ou vacanciers à vélo. Il est possible de louer, réparer, ou même acheter des vélos et du matériel… et même de dormir ! Réhabilitée, l’ancienne usine des eaux située en contrebas du célèbre Pont-Canal est devenue le Café Vélo l’an dernier. L’esprit industriel y a été conservé et la décoration intérieure joue la carte du vintage. Le lieu est vraiment atypique et chouette. Nous y passerons nos 3 jours d’étape. Le temps pour nous de chercher un appartement et de nous familiariser avec notre nouvelle ville d’adoption. L’occasion aussi de présenter notre voyage lors d’une soirée spéciale, où quelques amis et famille s’inviteront auprès d’agenais. Une belle soirée.

J-7

Le 24 mars, nous reprenons la route, au côté des parents de Benoît, venus pour le week-end, et de Yannick. C’est la dernière ligne droite, le compte à rebours est définitivement lancé, dans une semaine, le voyage sera terminé !

IMG_7571

C’est à deux tandem et un vélo simple que nous débarquons chez Florian à Villeton. Il nous a laissé les clés de chez lui, nous n’avons qu’à nous installer en l’attendant. Même après deux ans de voyage, nous admirons toujours la générosité et la confiance des membres du réseau Warmshower. Et quel bonheur de faire partager cette expérience à nos proches. Nous nous occuperons de cuisiner, et passerons une belle soirée au coin du feu. Merci Florian et Célia pour la simplicité et la chaleur de votre accueil !

Le 25 mars nous troquons Suzel et Philippe pour Marie et Valériane, deux copines qui enfourcheront à leur tour le 2ème tandem. A cinq, une fois de plus, nous débarquons chez Danièle, à Marmande, qui a accueilli plus d’une centaine de warmshoweurs !! Une héroïne, une fois de plus. Avec son menu spécial cyclo voyageur, elle nous régale, nous chouchoute, nos papilles sont au paradis. Le petit déjeuner clôturera une étape hautement gastronomique ! Ici difficile de participer… Danièle nous reçoit comme des rois. « Un vélo de course accroché au mur du garage, une divine odeur de ratatouille, un goûter de miel et de bugnes/merveilles, tels sont mes premiers souvenirs qui présageaient alors d’un exceptionnel séjour chez Danièle. La maison est parfaite, les lits dressés, les anecdotes sur le Paris-Brest-Paris drôles et impressionnantes à la fois, la ratatouille et le poulet étaient succulents, on les a accompagné d’huîtres et d’une tarte ce soir là pour compléter cette tablée exceptionnelle. Le lendemain matin un petit déjeuner devant les vergers et les chevreuils et la photo traditionnelle qui rejoindra les centaines d’autres déjà présentes dans l’impressionnant livre d’or. Mais le meilleur souvenir est celui de Danièle qui est d’une gentillesse et d’une générosité sans limite. Merci du fond du cœur » Yannick. Elle nous prouvera pendant plusieurs minutes comment elle prépare la meilleure ratatouille du sud-ouest.

IMG_7596

Lundi 26, à la Réole, nous croisons Jean-Marc. C’est un cyclo-voyageur sur les routes de France depuis de nombreuses années. Equipé de son vélo couché et de sa remorque mono-wheel il nous partage son quotidien out-door en fin d’hivers. Ce ne sont pas les anecdotes croustillantes qui manquent. Son vélo est sa grande fierté et c’est véritablement un bijou d’ingéniosité. Il nous aura touché autant que déstabilisé. Merci Jean-Marc pour ce partage à cœur ouvert et ce témoignage du choix d’une vie nomade et assumée sur les routes de France.

Nous découvrirons l’un des petits bijoux de la ville : le café associatif « La Petite Populaire » qui vient tout juste d’ouvrir ses portes. Plus qu’une association, ce café propose un véritable lieu d’échanges et de vie culturelle, ainsi que de nombreux événements et ateliers ! Elle se donne pour vocation « de recréer du lien social, culturel et redynamiser notamment le centre ville ». La Réole, plus petite ville d’Art et d’Histoire en a bien besoin.

Jamais deux sans trois, à Sainte-Terre, c’est Jean-Paul qui accueille notre joyeuse équipe, autour d’un bourguignon végétarien dont nous nous souvenons encore !! « En prime une bonne petite selection de vins de pays a accompagné une grande première : le bourguignon végétarien ! sur une idée originale de sa fille, Jean-Paul a vraiment été bon aux manettes, le bourguignon était délicieux. Pour être sûrs de n’en plus pouvoir nous avons fini avec une fondue au chocolat et fait passer le tout grâce à des récits de voyages toujours intéressants, des explications sur la région ou encore des échanges d’idées de lecture » Yannick. Après un copieux dîner donc, c’est chambre de filles et chambre de garçon. Entre ces hôtes d’exception et notre escorte, les nuits sont courtes et les réveils piquent ! Je me demande comment je vais tenir jusqu’à l’arrivée… mais que c’est bon !

Ces 3 warmshowers, plus incroyables les uns que les autres, nous laisseront des étoiles dans le coeur. Nombre de place limité, tous accepteront exceptionnellement de nous accueillir à 5 ! Nous qui pensions que le voyage était fini. Nous qui pensions connaître le mot générosité. Nous sommes une fois de plus éblouis. Et quelle chance d’avoir pu donner ce petit goût d’humanité à nos amis.

Heureusement que les copains sont là d’ailleurs, car ce sont deux jours de froid, de vent, et de pluie qui nous attendent. Nous apercevrons Saint Emilion sous la brume. Quelle galère ! Heureusement notre dream team est endurante, et le moral reste au top ! Nous avons quitté le canal, et on ne peut dire que les départementales soient très agréables par ce temps de chien.

DSC_2294

Nous abandonnons à nouveau les pique nique glacés, pour des petits bistrots, où nous tentons tant bien que mal de nous sécher. Le soir, légèrement désespéré, nous troquons nos tentes contre une nuit en yourte ! Nous voilà à Anglade, à la bergerie du Marais, dans la chambre d’hôte de Thierry et France. Pourtant nous replongeons un an et demi en arrière… en Mongolie ! C’est la seule solution de repli à la pluie et au froid que nous avons trouvé. Et quelle soirée ! Nous craquons le budget, mais passerons une délicieuse nuit tous les 5 à refaire le monde jusque tard au coin du poêle.

IMG_7655

J-3 : Est-ce que c’est vraiment nous qui avons parcouru tout ce chemin ?

Nous partions hier, et en même temps il y a 10 ans. Les mémoires de rencontres, de lieux ou de moment particuliers de voyage nous reviennent en tête comme des boomerangs. Comme si l’espace temps c’était étiré à son maximum pour nous revenir dans le nez en riant à grand fracas. C’est un sentiment confus que nous expérimentons.

Sur nos 2 roues, avec nos 2 selles, c’est bien au pays des 2 mouettes que notre point final commence à se profiler. « Ça y est, nous sommes en Charente Maritime…dingue ! » Impossible de réaliser, impossible de mesurer et même impossible d’être dans le moment présent tellement que tout se percute, s’hypercute et se mélange. Est-ce bien réel ? Mon pays est là sous nos roues et nous nous surprenons à tout trouver magnifique, comme si notre œil avait gardé la mémoire des proportions, des couleurs et des rythmes : elle est pas belle notre Terre ?

DSC_2350

Cette étape à Mortagne-Sur-Gironde, à la ferme de la Gravelle aura été une nouvelle pause dans ce film qui se déroule sans fin sans jamais s’arrêter. Nous retrouvons nos amis identiques et changés, authentiques et plus encrés. Nous constatons en embrassant leurs enfants que le temps a passé et que cette bulle était bien réelle. Quel plaisir de retrouver ceux qu’on aime ! C’est tellement mieux que par mail, par skype ou par pigeon !

DSC_2321

J-1 …..

Une avant dernière étape doit nous amener chez Camille et Bénédicte en traversant la campagne saintongeaise. Le soleil est avec nous et nous n’en finissons pas de nous émerveiller. C’est dingue de retrouver son cher frère. Il y a 2 ans, vous nous accompagniez sur la première étape. L’émotion monte par palier toute la journée et c’est comme si les derniers kilomètres paraissaient interminables. C’est l’explosion : nous voilà chez eux ! Nous découvrons le magnifique potager, leur jolie petite maison et un ancien collègue nous fait l’honneur de salutations. Qu’est-ce que c’est bon de revenir parmi les siens ! On a trop de trucs à se raconter, ça part dans tous les sens. Camille me partage qu’on va quand même avoir besoin d’un peu de temps pour se ré-apprivoiser et je mesure une nouvelle fois que les mois ont passé.

J-0 🙂

IMG_7703

La dernière journée s’organise et nous n’arrivons pas à aller nous coucher. Nous sommes tellement excités ! Nous partons au petit matin pour cette ultime étape, ces 35 derniers kilomètres qui nous restent pour boucler la boucle. Le convoi de 2 tandems se fait remarquer et nous sommes bientôt rattrapés par les cousins à l’approche de Mornac-Sur-Seudre où est prévu le pique nique. « Ça meule ce matin et puis le temps est incertain… ». Pour nous, ce sont les tropiques, il fait bon, chaud, tout ça ne compte plus beaucoup finalement.La dernière ligne droite nous fait arriver sous une haie d’honneur et de clameurs. Quelques chaudes larmes coulent le long des joues rosies, c’est quand même bon d’être chez soi. On tombe dans les bras des anciens. On salut la famille venu de loin pour l’occasion ou des amis nous ayant suivi : merci, merci ! Quelle incroyable sensation, si pure, si profonde, si forte. Faire ce voyage rien que pour cette expérience du retour ça vaut le coup. Je l’ai rêvée 1000 fois : en ces jours de grisaille où on ne sait pas ce qu’on fou là, dans ces cols qui vous meurtrient les jambes, ces journées à batailler contre le vent, le froid ou les moustiques !

DSCF3532DSCF3533

 

Tout s’efface, tout prend sens, comme une mère retrouvant son bébé et oubliant l’épreuve de l’accouchement.

Les témoignages d’amitié vont bon grain et les photos aussi ! Le convoi s’est étoffé et nous roulons maintenant vers le domaine des claires pour les 10 derniers kilomètres. 9,8,7,6 … une grosse averse, 5, 4, une autre, 3, 2, 1, et nous voilà au Piocher là ou tout à commencé.

C’est une nouvelle surprise qui nous attend et toute l’équipe du yoga : les fidèles parmi les fidèles, on adore ! C’est une ambiance de kermesse qui traverse le quartier, ça rigole, ça tombe dans les bras et ça picole !

Ce 1er avril aura été une des plus belles blagues que nous aura donné notre vie.

Il manquait évidemment plein de gens que nous aurions voulu revoir, et même si les retrouvailles se sont poursuivies tout le week-end nous n’avons pas eu assez de temps pour profiter de tous. Il s’est déroulé tellement vite, encore une nouvelle blague du Dieu Chronos.

Nous avons eu plein de magnifiques témoignages d’amour et de questions plus ou moins délicates. C’est vrai qu’ « avouer à la foule que ce n’est pas les gens qu’on aime qui nous ont fait revenir et ce ne sera pas eux qui nous empêcherons de repartir » est difficile. La grande blague restera l’histoire de la cigogne où nous suggérerons que nous sommes partis à 2 et revenons à 3, en perdant au passage les ¾ de l’assemblée !

Mais une nouvelle foi, il faut repartir. C’est terrible de devoir si rapidement sauter dans un camion rempli de meubles direction Agen pour la suite de l’aventure. On aurait aimé que ça duuuuuurrrreeeee…. !

MERCI à tous : de nous avoir suivi, encouragé, accompagné, rassuré, écouté, lu, écrit, accueilli, soutenu, aimé, porté, chahuté, interpellé, poussé, fait douté, fait rêver, ému, … pour vos coups de pédale à nos côtés, vos cadeaux, vos témoignages, vos bons petits plats… merci, merci, et MERCI !

Un nouveau voyage commence pour nous, à bientôt pour des nouvelles !

IMG_7721

Un commentaire

  1. Vous avez reussi un truc de fou !
    Vous avez tellement grandi, félicitation !

    Une autre aventure commence, pas facile, celle de retrouver le quotidien,
    la routine et ses pièges…

    Merci de m’ avoir fait voyager ¨!

    Amicalement Fabien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *