LES P’TITS GRAINS RENCONTRÉS

2017

THAILANDE

Alexandre : ami d’enfance, Alex a choisi de tout quitter en 2013 pour devenir moine bouddhiste. Parti vivre en Thaïlande, c’est l’une des raisons qui nous a donné l’envie de prendre la route et de traverser l’Europe et l’Asie. Nous avons eu la chance de passer 3 semaines à ses côtés à Wat Pa Baan Taad, de découvrir le bouddhisme. La tradition thaïlandaise de la forêt consiste en une « pratique méditative poussée, un monachisme errant, une relation étroite et constante entre religieux et laïcs. » Discipline et simplicité sont les maîtres mots. Ils s’inscrivent dans la tradition Theravada, une branche ancienne et très pure du Bouddhisme. Relativement conservatrice, elle est aussi plus proche du bouddhisme originel que les autres traditions bouddhiques existantes. www.luangta.eu  et www.forestdhammatalks.org

CAMBODGE

Mélanie : Elle anime un espace de coworking international, appelé Impact Hub, qui se veut aussi être un incubateur d’entreprises sociales, et par dessus tout, une communauté de travailleurs qui croient en la construction d’un monde meilleur. Son travail, son réseau, les projets qu’ils soutiennent, et les personnes qui gravitent autour, nous ferons rêver et nous demander ce que nous faisons à pédaler ! Nous participerons une matinée à la création du film « Follow your dream ». L’idée est de faire témoigner de jeunes cambodgiens qui ont osé réaliser leur rêve professionnel. Cette dizaine de « grains 2 sel » rencontrés nous impressionneront par leur maturité, leur confiance, leur volonté, et tout simplement par ce qu’ils dégagent. Waouh, le changement est en marche ! http://phnompenh.impacthub.net/

La communauté d’Anlung Pring : Les habitants, aidés par de grandes ONG, lancent un projet d’écotourisme autour des Sarus Crane, appelées chez nous Grue Antigone. C’est le plus grand des oiseaux volants (plus de 2 mètres de hauteur). Nous espérions y faire une semaine de volontariat, mais malheureusement ça ne s’est pas fait. Si c’est le fond du projet est plus que louable, nous restons hésitants quant à la forme et sommes curieux de savoir s’ils atteindront leurs objectifs. http://www.mekongcrane.com/

La famille Dorier : Voilà deux ans qu’ils se sont installés à Kep pour poursuivre leur activité professionnelle : charcutier ! Avec leurs 3 enfants, ils ont quitté leur Drôme natale et leur famille (éleveur de cochons « heureux »), pour vivre une toute nouvelle vie au Cambodge. Ecoeurés des lourdeurs administratives, du « travailler plus pour gagner moins », ils ne regrettent en rien leur choix, et parviennent enfin à faire du vrai bon saucisson comme chez nous (c’était pas gagné avec le taux d’humidité !). Merci pour le témoignage, votre parcours nous fait rêver et confirme que quand on veut, on peut ! https://www.facebook.com/Le-cochon-de-kep-886211248159756/

La Plantation : nous rencontrerons son fondateur, Guy Poré. Des hôtels de luxe au Vietnam à l’exploitation d’un poivre bio et local il semblerait qu’il n’y ait qu’un pas. Depuis quelques années ils cultivent le poivre de Kampot de manière traditionnelle, artisanale, et naturelle. Outre la mission sociale auprès des familles de fermiers de La Plantation, ils soutiennent une école qui jouxte la propriété (équipement scolaire, vélos pour venir à l’école, nouvelle route, entretien des bâtiments, cours d’anglais). http://kampotpepper.com/?lang=fr

B-L : il nous fera une visite guidée mémorable de La Plantation, grâce à son humour et son culot. B-L vient de PSE : Pour un Sourire d’Enfant. Association crée en 1993 par Christian et Marie-France des Pallières, dont on parle beaucoup ici. En 1995 ce couple de français voyageur découvre l’horreur de la décharge de Phnom Penh. Là, vivent et travaillent des centaines d’enfants qui se nourrissent des déchets. Immédiatement ils décident de « faire quelque chose ». Aujourd’hui la mission de PSE est de sortir les enfants de l’extrême misère et de les conduire à un métier qualifié, digne et correctement rémunéré. B-L est l’un des 10 000 exemples de paris gagné ! Vous pouvez retrouver leur histoire à travers le film « les pépites« . « S’il n’y a pas de rêve dans la vie, il n’y a pas de vie ». http://www.pse.ong/ et http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=246461.html

Coline : alias Coco pour les intimes, a quitté sa France natale en 2012 pour faire un Volontariat de Solidarité Internationale au Cambodge. https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F11444. Depuis elle a travaillé pour le CRDT Cambodian Rural Development Team (http://www.crdt.org.kh/) puis le WWF. Restée au Cambodge, elle travaille actuellement à Conservation Internationale. Pétillante, son écoute et ses expériences spirituelles nous ont grandement aidé à avancer sur notre chemin.

VIETNAM

Thien Chi : nous avons rencontré Thao et sa chouette équipe, au centre de Thien Chi près de Phan Thiet. Ce centre fait partie d’une communauté de travailleurs réunis sous la marque de MEKONG+ et qui fait travailler pas loin de 100 personnes, pour la plupart des femmes et des personnes ayant des difficultés d’accès à l’emploi. Des ateliers alimentent les boutiques présentes dans les grandes villes des pays traversés par le Mékong. C’est de l’artisanat à base de bambou, du tissage et surtout des vélos en bambou. C’est cette fabrication qui m’avait fait contacter Bernard, le fondateur de cette coopérative. Il est Belge est l’a crée il y a une 20taines d’année maintenant. Nous visitons également une école aidée par la coopérative dans un programme d’hygiène bucco-dentaire ainsi que de petits paysans aidés par des micro-crédits pour améliorer leurs revenus. http://thienchi.org/ et https://mekong-plus.com/

BALI

Peduli Alam : est une association crée en 2008 par Charlotte, une française venue passer quelques temps autour d’Amed. « Peduli Alam » veut dire « protéger la nature » en indonésien. Nous rencontrons Mathilde et Isadora toutes les 2 volontaires pour l’association. Elles nous font découvrir le projet et leur vie sur place. Peduli Alam fait travailler 5 balinais : 4 pour la collecte et 1 jeune pour les sensibilisations et la logistique. Le déchets sont collectés et non déposés dans la nature ou brûlés au pas de la porte. Ils sont ensuite triés et recyclés. De nombreux projets de valorisation ont vu le jour et ces bénévoles sont toujours à l’affut de nouveaux débouchés. C’est 240 poubelles et pas loin de 800 familles qui sont concernées. Quand nous arrivons Isadora nous fait visiter la boutique et nous montre les nombreux objets fabriqués à partir de déchets (sacs, trousses, bacs, poubelles, tabourets, boucle d’oreille…) et proposés à la vente pour les touristes. Nous serons impressionnés par la ténacité des bénévoles sur place, sur leur ouverture d’esprit et leur accueil si chaleureux. http://pedulialam.org/

AUSTRALIE

(en cours…)

2016

FRANCE

La ferme du Mont d’Or (17) : Ferme familiale, lieu de production et de transformation de pain, la ferme située à Le Thou, est un très bel exemple de paysannerie familiale et biologique. Site internet

La Frênaie (79) : L’atelier de la Frênaie, c’est avant tout une coopérative animée par une équipe habitants tous en yourte depuis plus de dix ans. Dans leur atelier situé à Arçais en Deux-Sèvres, ils fabriquent des yourtes et accompagnent à l’autoconstruction depuis 2007. Site internet

Guillaume Miort alias Gaya (79) : En avril 2006, Guillaume quitte la baie de somme et ses racines au guidon de son « Écocyclette », sans imaginer qu’il lui faudra 5 ans pour boucler un tour du monde de 47 000 km à travers 39 pays. Site internet

Mylène et André (44), deux militants du réseau Sortir du Nucléaire qui nous rappelleront à quel point nous marchons sur la tête ! sortirdunucleaire.org

Ferme du Marais Champs (44). Stéphanie et Guislain Pageot élèvent leurs vaches et leurs veaux en agriculture biologique, se basant sur les principes de biodynamie, et transforment à la ferme : tomme, fromage frais, crème fraîche, faisselle, lait cru. Stéphanie est également Présidente de la FNAB. www.fnab.org

Chèvrerie de la Metairie d’Ardennes (44) : Patrice, Marie-Hélène et leur 3 salariés élèvent 200 chèvres à Sainte-Pazanne en agriculture biologique et proposent de délicieux fromages dans les marchés de la région ainsi que dans leur boutique à la ferme. http://www.metairie-ardennes.fr/

Ferme du Liminbout (44) : Sylvie et Marcel, paysans engagés dans la lutte contre l’aéroport de Notre Dame Des Landes, nous accueillent sur leur ferme laitière, en pleine ZAD. Ils partageront leur histoire, leur lutte, leurs craintes, et leurs espoirs. http://zad.nadir.org/

Margot de La Bricolette (44) : Elle fait partie du réseau « Les boîtes à vélo », un collectif d’entrepreneurs multi-services et multi-secteurs, pour les professionnels et les particuliers qui travaillent en vélo ! (www.lesboitesavelo.com). Margot propose divers services en rapport avec le bricolage : petites réparations, achats et conseils, rénovation, mobilier sur mesure, elle accompagne aussi les personnes dans leurs travaux difficiles ou fastidieux. Avec son superbe bi porteur rouge elle ne passe pas inaperçue et nous reçoit gentiment chez elle pour nous expliquer le concept. Nous sommes fans du concept !

Le collectif de la Grée (44)Le projet de ce collectif est une expérimentation humaine visant l’autonomie comme dynamique sociale en harmonie avec la nature. https://lagree.cc/

L’équipe de « tout en vélo » (35) : Nous nous sentons tout de suite à l’aise au milieu de ces 5 gars. Leur SCOP (Société Coopérative et Participative) est une entreprise de livraison et déménagement à vélo. L’entreprise a commencé en 2012 avec 2 personnes et aujourd’hui ils viennent de recruter le cinquième : le concept fonctionne. Leur point fort c’est d’avoir développé leur savoir faire dans la conception de remorques sur mesure fabriquées par leur soin et attelable sur un vélo classique. Moyenne par jour : 50 km ! Très chouette moment.

CONOUCO (35) : Hugo a lancé sa toute jeune entreprise de prêt à porter made in France en lin biologique. Alliant la qualité du savoir faire français à une matière noble d’exception : le lin bio, il revendique une mode cohérente alliant plaisirs vestimentaires et valeurs éthiques. Il s’adresse à tous ceux qui en ont assez du fonctionnement actuel et veulent changer les choses. Ou comment prendre soin de son look tout en favorisant l’économie française et la réduction du réchauffement climatique ! « C’est bon c’est beau, pour les hommes et les animaux. » Un très chouette projet, qui demande beaucoup d’investissement personnel et de courage, nous serons impressionnés. http://www.conouco.fr/fr/

Le jardin de Zoé (50) : Ferme en permaculture surplombant la baie du Mont Saint Michel. « Power salad » est un mélange délicieux et frais d’une cinquantaine de plantes comestibles poussant dans le microclimat local d’exception. Cultivée et cueillie à la main, cette salade hautement nutritionnelle composée de fleurs, feuilles et tiges, évolue au cours des saisons pour le plus grand plaisir des gourmands. Merci de nous avoir hébergé dans ton petit paradis : Site internet

La ferme de la Baronnie (14) : Reconvertie en maraîchage biologique, Bénédicte a créé un atelier de type « grand jardin » sur la ferme paysanne familiale (où sa soeur produit et transforme du lait de vache, s’occupe de chevaux en pension, réalise quelques visites pédagogiques). Après avoir réintroduit la traction animale avec des ânes, s’être initiée à la biodynamie, elle pratique l’Agroécologie et s’intéresse à la permaculture et à l’agroforesterie. Elle œuvre à préserver ou recréer des écosystèmes naturels et faire perdurer des savoir-faire paysans. Apiculture naturelle (Warré), vannerie, écoconstruction il y a toujours un chantier à réaliser !

Manon & Riton : à la Baronnie, nous rencontrerons Manon et Riton, qui wwoof à travers la France depuis un an, avec pour projet d’avoir un jour leur propre ferme : lavenirestdanslepre.wordpress.com

Association ECOPYA (14) : Ingénieur, agriculteur, juriste, gérant, éco constructeur se sont lancés dans une démarche originale et concertée, à dimensions écologique, économique et pédagogique : un éco-domaine, pour cultiver l’innovation, sur la ferme de Bouquetôt, au cœur du Pays d’Auge, à une dizaine de kilomètres de Deauville. Ils visent à créer en un lieu une coopération d’entreprises innovantes conçue comme un écosystème d’activités complémentaires. Le projet s’inscrit simultanément dans le champ de l’économie sociale et solidaire et dans le champ du développement durable. 4 thématiques en synergies : Agriculture biologique / Énergies renouvelables / Accueil et Eco-Tourisme / Pédagogie et formation. http://ecopya.org/

Akal Food (anciennement spiru.fr) signifie « alimentation vivante » : Laurent et Émilie proposent des spirulines artisanales de France, ainsi que de leurs partenaires du Sud. La spiruline est une algue microscopique de la famille des algues bleue-vertes, les cyanobactéries. Apparue il y a près de 3,5 milliards d’années, elle a contribué à l’apparition de la vie sur Terre. Historiquement consommée par les Aztèques au Mexique, c’est encore aujourd’hui l’aliment traditionnel des Kanembous au Tchad. La spiruline possède des qualités nutritionnelles incomparables. Riche en protéines, en vitamine A et en fer, elle convient tout particulièrement aux sportifs, aux végétariens, aux femmes enceintes et allaitantes, et à toute personne cherchant à enrichir son alimentation quotidienne. C’est aussi une source de nutriments digeste et facilement assimilable par notre organisme qui convient à tous. https://akalfood.com/

L’escargotier (27) : C’est au cœur du Marais Vernier, zone naturelle protégée, que Lucile, Yves, et leurs 3 enfants nous accueilleront. Au programme : élevage d’escargots, cueillette sauvage, potager, petit élevage, une chèvre pour quelques fromages, vannerie sauvage, apiculture, atelier de transformation, vente directe, éco-construction, système vernaculaire… En guise de chambres d’amis ils ont un bon vieux combi Volkswagen et une yourte éducative ! Site internet

Chêvrerie des sabotiers (59) : Petite exploitation paysanne de 40 chèvres en agriculture biologique sur 8 hectares dans un cadre magnifique, qui se nomme le bocage de l’Avesnois. Pour en savoir plus

BELGIQUE

L’Ortie-Culture (Stave) : Marie nous initiera à l’autonomie alimentaire par la découverte de la diversité végétale comestible (légumes insolites, plantes sauvages, fleurs comestibles). Elle propose également des formations sur la multiplication, la culture, la cuisine et la transformation (conserve, lacto-fermentation,…) des végétaux. https://ortieculture.wixsite.com/ortieculture

Marijke (Rosières) : Militante, cycliste, Marijke a été notre petit rayon de soleil durant la COP21 ! Rencontrée au QG d’Alternatiba, nous nous faisons une joie de la retrouver pour une nuit dans son incroyable coloc !

Mundubicyclette (Bruxelles) : Alice & Andoni font partis de nos mentors ! Ce couple Belgo-basque voyage à vélo depuis 2004, ils ont même fondé une petite famille sur les routes du monde. Site internet et vidéo

Steven et Katrien (Gent) : ce couple et leurs deux enfants possèdent une dizaine de vélo pour leurs besoins du quotidien et leurs vacances. Hyper investis dans la vie de leur quartier, ils nous ont éblouis par leurs multiples initiatives et philosophie de vie, ouverte sur l’Autre, et nous ont fait découvrir les leefstraat : http://www.leefstraat.be/

HOLLANDE

Boomkroon : Femke Batterink and Douwe Kappers, nos warmshowers de Rotterdam, ont décidé de réduire leur temps de travail hebdomadaire pour se lancer dans l’apiculture et la production de vergers biologiques ! http://boomkroon.nl/

ALLEMAGNE

MeckBio : Ulrich est un maraîcher bio qui vit en communauté avec famille et amis dans un ancien moulin. En plus de nous offrir légumes et smoothie contre un peu d’aide, il nous proposera de planter la tente dans son merveilleux jardin. Chaque semaine ils refont le monde autour du feu. Conscient des enjeux qui se jouent actuellement, Ulrich fait sa part de petit colibris et on le remercie ! http://www.meckbio.de/

DANEMARK

Christiania : quartier auto proclamé « ville libre de Christiania », situé au sud du centre historique de la ville, c’est un quartier approprié par une communauté d’habitants qui s’organisent indépendamment du système Danois. Il a été fondé dans les années 1970 sur le terrain de la caserne de Bådsmandsstræde par un groupe de squatters, de chômeurs et de militants alternatifs. Ce quartier est une rare expérience historique libertaire toujours en activité en Europe du Nord. Ça vaut le détour ! Les habitants décident de limiter l’arrivée de nouveaux habitants pour préserver cette société qui fonctionne sur le volontariat, le partage et la communauté. Le nombre des habitants serait limité à 900 personnes et ceux qui souhaitent y vivre doivent attendre des années sur une liste d’attente. L’organisation des biens fonciers, des écoles et de la gestion des déchets et espaces publics se veut communautaire. Les maisons sont toutes plus originales les unes que les autres. Tous respectent l’environnement et la nature, ce qui se traduit par une végétation luxuriante dans tout le quartier et un système de tri sélectif très pointu.

LITUANIE

Baltijos aplinkos forumas ou Baltic Environmental Forum Lithuania :
réseau de 5 ONG environnementale qui agit en faveur des énergies renouvelables, de la biodiversité, de la protection de la nature, de la lutte contre la pollution, que ce soit dans l’environnement marin, rural, urbain… Nous avons rencontré l’équipe de Vilnius grâce à notre hôte Ernesta qui y a travaille. Une chouette équipe de jeunes motivés, dans le chouette quartier d’Uzupis. http://www.bef.lt/

Quartier Uzupis – Vilnius : quartier des artistes, qui a autoproclamé son indépendance, établit une constitution, et a même élu son propre président.

Dalia & Paulius : ils ont choisi il y a 4 ans de quitter la Capitale pour la campagne. Ils vivent simplement avec leur petite Egle, née entre temps, dans une maison en bois de 1910 typique rénovée, avec moutons, lapins, poules, chiens, potager, toilette sèche et puits. Tous deux sont scouts et investis dans le mouvement local. Leur choix de vie est un exemple pour nous.

LETTONIE

Nina & Antoine : 2 bruxellois en vacances à vélo. Âgés de 24 ans, c’est leur 3ème cyclovoyage d’un mois et demi à travers l’Europe.

Rihards : c’est un jeune AFS’er (tout savoir sur l’association AFS) qui a passé une année en France à Bordeaux. Nous le retrouvons à Riga sur son fixie. Il nous fera gentiment visiter sa ville. Il revient de vacances. Au programme, tour de la Lettonie à vélo. Il s’entraîne… Avec son fixie, il rejoindra Bordeaux depuis Amsterdam. Et en 2017, il réitérera l’aventure, mais depuis son pays natal cette fois. Bordeaux, où il poursuit actuellement ses études. Du haut de ses 17 ans nous serons impressionnés par sa maturité, son abnégation et son insouciance. https://richardavelo.wordpress.com/

RUSSIE

Tania & Pavel : warmshower moscovite, se sont deux militants comme on les aime. Grâce à eux nous avons mieux compris la société russe. Ouverts, conscients, engagés (Vinci est aussi présent ici…) nous sommes sur la même longueur d’onde et nous étonnons encore que le hasard fasse toujours si bien les choses. Nous avons pu aborder tous les sujets simplement et honnêtement : Crimée, Géorgie, croyance, mœurs… passionnant !

Johannes : cyclo allemand rencontré dans le Transibérien, il est parti à Taïwan pour étudier un semestre l’agriculture durable… en vélo !

CHINE

Abel : ami d’amis, docteur expatrié en Chine depuis plus de 10 ans, Abel nous a initié à la médecine chinoise. C’est une médecine traditionnelle qui prend le corps comme un tout. Elle tente de comprendre la personne par la gestion de ses énergies internes. Pour en savoir plus : http://www.medecinechinoise.info/qu-est-ce-que-la-m-t-c

May : contre l’avis de leur proche, May et sa petite famille ont tout quitté pour un tour de Chine en camping-car d’une année ! Pour eux c’est une façon de donner plus de sens à leur vie, de préparer des ré-orientations professionnelles, et une formidable opportunité pour leur fils de découvrir son pays et de profiter davantage de ses parents.

LAOS

Lucas et Nicolas, V’Asie Roule : nous avons rencontré  Lucas et Nicolas au Laos, puis recroisé au Cambodge. Leur projet ? Un défi sportif et solidaire à vélo couché qui permet à des enfants défavorisés d’Asie d’aller à l’école et crée un lien entre les écoliers du monde. Ils roulent pour l’ONG « enfants du Mékong ». https://www.vasieroule.com/

Enfants du Mékong : Depuis 1958, Enfants du Mékong aide l’enfance du Sud-Est asiatique par le biais de 580 programmes de parrainage d’enfants, une centaine de programmes de développement durable et l’envoi de 40 volontaires de solidarité internationale. L’ensemble représente 22 000 enfants parrainés et 60 000 enfants soutenus dans 7 pays d’action : Vietnam, Thaïlande, Laos, Philippines, Cambodge, Birmanie et Chine. http://www.enfantsdumekong.com/fr/s-informer