SINGAPOUR (escale)

Arrow
Arrow
PlayPause
ArrowArrow
Slider

Nous avons testé pour vous l’aéroport de Singapour !

Nous voilà à l’aéroport d’Hanoï, fin prêt pour notre baptême de l’air ! Nos bagages sont embarqués sans difficultés, ça passe au kilo prêt, trop facile ! Il faut dire que nous avons mis les petits plats dans les grands. La veille, nous découvrions sueur au front que nous avions près de 10 kilos de surplus ! Alors nous avons fait le grand tri, nous sommes séparés de ce que nous pouvions, nous sommes goinfrés des provisions qu’il nous restait, avons sur-blindé nos sacs à dos cabine et avons mis triples épaisseurs, réduisant ainsi le volume de la sacoche vêtement. Nous avons choisi (découvert) la compagnie TigerAir qui propose des lowcost et accepte notre barda moyennant un bon supplément. En fait, c’est trop facile de caser un tandem et une remorque dans un avion, tant que tu payes, que tu respectes une taille maximum de 2 mètres et n’excèdes pas 32 kgs par bagage !

Arrivés à Singapour, une petite visite touristique gratuite de la ville nous attend liée à notre loooongue escale de 13 heures. Je ne sais même pas correctement placer cette ville-pays sur le planisphère, étrange sensation de ne pas bien savoir où nous sommes sur le globe ! Singapour met les petits plats dans les grands, buildings ultra modernes, illuminations à tout va, sons et lumière tous les soirs, fontaines, on se sent petit et se croirait à New York ! On nous promet du rêve dans cet aéroport classé 5ème mondiale et qui semble être une ville à lui tout seul. Mais en réalité les salles de sommeil et les douches sont réservés au VIP, le Cinéma sera nettoyé en plein film, les manettes des jeux vidéos sont pour la plupart cassées, bref… nous déchantons et partons nous échouer à 2h du mat’ sur une pauvre banquette pour tenter de dormir un peu. L’escale sous l’équateur valait tout de même d’être vécue !